Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   8/12/2020     10h31    Flux RSS   
   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - ... 1633 -  
 
 CGT - CPN - congés - été - 2020 - remplacements - dépannages
 

Remplacements pour cet été

Bidouillages de la Direction et mécontentement chez les agents

Le 26 juin 2020 (avec une relance le 30), la CGT alertait la Direction à propos de la situation d'UNITED en difficulté pour obtenir des mensualités de remplacement. La CGT dénonçait que l'on préfère mettre à mal et démunir d'autres unités du pôle (notamment ACTIV et les CMP), non sans un certain autoritarisme managérial.

Le 2 juillet, la Directrice nous répondait enfin pour nous dire que c'était normal au titre de la solidarité, qu'une retraitée et un étudiant de 4ème année de médecine s'étaient également portés volontaires et que les plannings d'UNITED pour cet été allaient ainsi pouvoir tenir ...

Contactés entre temps par d'autres agents mécontents, la CGT a adressé le courrier ci-dessous avec copie ARS :


Madame la Directrice,

Nous ne pouvons nous satisfaire de cette réponse qui nous inquiète encore plus quant aux conditions de travail de nos personnels. En effet, vous évoquez dans un premier temps la non attractivité d'UNITED qui, nous vous le rappelons, est annoncée en voie de fermeture depuis plusieurs mois. La capacité des lits a été drastiquement réduite au fil des années pour permettre cette fermeture, donc effectivement comment des salariés pourraient-ils postuler et s'engager sur un poste qui ne sera pas pérenne dans le temps ?

Certes, des solutions transitoires ont été trouvées pour le mois de juillet mais nous nous inquiétons pour ces personnels qui vont être face à des patients atteints de troubles envahissants du développement et qui nécessitent une prise en charge bien spécifique avec des repères quotidiens et réguliers que des remplacement ne pourront pas assurer. Cette spécificité requiert donc des soignants a minima formés et sensibilisés à cette prise en charge. Nous vous rappelons qu'UNITED fait partie des unités où les ENNOV pour violences sur personnels sont les plus nombreux.

Nous sommes donc particulièrement inquiets sur le risque d'accidents du travail par contact avec patients agités et ses répercussions sur l'absentéisme des personnels.

De plus, ces solutions de remplacement ne sont que transitoires et imparfaites (mode dégradé) mais au vu des absences actuelles des personnels d'UNITED (3 AT non remplacés) cette problématique va devenir récurrente à chaque vacance ou au moindre arrêt maladie, formation etc.

Vous écrivez également que des mensualités de remplacements ont été réorientées sur UNITED, ce qui veut dire que d'autres services vont travailler a minima privés de personnels.

 

Aujourd'hui, nous sommes destinataires de 2 nouveaux courriers d'équipe de la part du CMP Jacquard et d'ACTIV qui dénoncent ces sollicitations qui sont plus de l'ordre de l'obligation que de la solidarité entre collègues. Il y est dénoncé comment la Direction ne tient pas compte du travail important qui est fait dans les  CMP et comment vous "dépouillez" l'ambulatoire au profit de remplacement de l'intra hospitalier.

De plus nous avons été alertés par un soignant qui s'est retrouvé "réquisitionné" le 30 juin 2020 car une collègue à lui a du être orientée, l'après midi, sur la Médecine du Travail car elle a craqué nerveusement du fait de ces demandes de remplacement. (Il n'y a aucune déclaration d'évènement indésirable à notre connaissance !?) 

Nous vous rappelons que nous sortons d'une crise sanitaire sans précèdent qui laisse ce jour des personnels épuisés  car il ont dû s'adapter à des modalités de prise en charge différentes, accentués par les inquiétudes de chacun quant à ce virus qui a fait plus de 30 000 morts en France. Nos collègues se sont engagés dans cette crise, avec toute l'énergie et la bienveillance qui les caractérisent, pour permettre de prendre en charge au mieux nos patients qui du fait de leur fragilité ont été impactés fortement par cette crise. Nos collègues ont mis en œuvre toutes les actions nécessaires pour assurer la continuité et la sécurité des prises en charge de nos patients.

Aujourd'hui, l'ensemble du personnel des soins nous fait remonter une activité importante suite au déconfinement et beaucoup s'inquiètent de cette période estivale où l'ensemble du CPN va tourner a minima faute de remplacement dans les équipes. De même, sur certaines unités, nous déplorons que les vacances ont été raccourcies pour permettre un maintien de la continuité des soins.

Nos personnels sont fatigués, épuisés de cette crise qui a mis en exergue le manque de moyens humains et matériels au niveau de notre hôpital.

La Direction a fait le choix de remercier le personnel par un fil info en date du 5 mai 2020, mais cela s'arrêtera là : pas de prime COVID pour tous, pas d'embauche supplémentaire pour permettre à tous nos personnels de prendre leur vacances et permettre aux collègues qui restent d'assurer une prise en charge optimale des patients au sein des services et non en mode dégradé. Au contraire, on leur en demande plus car ils doivent assurer leur travail quotidien et aller remplacer dans d'autres unités.

La CGT dénonce ces agissements et craint que sous prétexte d'une sortie de crise, nous nous dirigions vers un mode de fonctionnement et de management habituels.

Les CMP et autres hôpitaux de jour ne doivent pas devenir la variable d'ajustement des effectifs au profit de l'intra-hospitalier.

Chaque service a son importance en termes de prise en charge globale des patients.

Nous devons désormais plus nous interroger sur les mécanismes qui engendrent cet absentéisme, ce manque d'attractivité du CPN, ... que de chercher à mettre un pansement sur une jambe de bois et la poussière sous le tapis.

La CGT revendique de rapidement mettre en œuvre une politique ambitieuse en matière de prévention des RPS, d'attractivité de notre hôpital et d'embauches pour sortir de cette situation de sous-effectif chronique que nous dénonçons depuis des années.

Il est temps de se mettre au travail pour une réelle refondation de l'hôpital public en commençant à notre échelon.

Nous n'accepterons pas d'être renvoyés vers le Ségur ou la politique nationale.

C'est à l'échelle de l'établissement dont vous avez la charge que le changement doit s'amorcer.

Vous pourrez compter sur la CGT pour prendre part à ce travail, vous connaissez par ailleurs nos revendications et notre dévouement à la cause du service public hospitalier.

Dans l'attente,

Bien cordialement

Le secrétaire de la CGT et les représentants des personnels CHSCT

Cédric ROUX, Vanessa JUPPONT, Amélie DRIGET et Emmanuel FLACHAT

Rédaction CGT du CPN  |  7/5/2020 9:03:34 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN