Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   1/27/2023     18h49    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 18 - 19 - 20 - 21 -  
 
 CME - CGT - CPN - 22 septembre 2022 - compte - rendu
 

CME du 22 septembre 2022

Le compte rendu de la CGT du CPN

A l'ordre du jour :

  • Attractivité du CPN
  • Création d'une unité résidentielle pour adultes autistes 
  • Présentation France Dépression et Espoir 54
  • Projet VIGITEENS
  • Projet programme BREF
  • Télétravail
  • Identification des professionnels


Cette CME du 22 septembre 2022 démarre avec la présentation de 3 nouveaux médecins.
 
Puis s'ensuit le thème de l'attractivité.
 
Notre Directrice Générale semble laisser entendre qu'il faut plus que faire venir, il faut également surtout fidéliser et garder nos médecins.
Pour cela, elle déroule le plan de route avec notamment la création d'un guide d’accueil des nouveaux internes avec comme petit plus, une liste des meilleurs restos de Nancy !!!
Que dire, c'est bien, on ne peut être contre mais en l'état actuel des choses, c'est bien mince pour garder des médecins au bout du rouleau et pour qui l'internat est déjà loin...
 
Puis, le Dr LARUELLE nous présente les résultats de la sous-commission attractivité médicale. Une enquête a eu lieu, à laquelle 37 médecins et 12 internes ont répondu.
Il en ressort :
 
· une demande de clarté sur les salaires et primes,
· une augmentation de la charge de travail,
· un manque de places en crèche, une demande sur l’attribution de logements le temps d'arriver, des facilités de transport, ... (bizarre, ce sont des points défendus par la CGT de longue date, déjà du temps de Mr BAROU et Mr MESTELAN... mais on nous envoyait balader !) Que dire alors que la crèche confiée au groupe privé les Petits Chaperons Rouges (qui s'apparente beaucoup plus au loup de cette fable) se dégrade toujours plus ! Que dire alors que la mise à disposition de logements est réclamée par la CGT depuis plus de 10 ans et d’ailleurs pour tout nouveau professionnel ... !),
· Une journée d’accueil en CME accompagné d'un livret d'accueil (Tiens, cette journée d’accueil des nouveaux professionnels se faisait auparavant et la CGT réclame sa remise en place, accompagnée d'une visite du site !),
· Ils reprochent une absence de projet spécifique sur les pôles, une lourdeur du logiciel Cariatides, des liens difficiles avec encadrement, la gestion des lits, ... Ils souffrent du manque de personnels dans les services qui se répercutent sur la qualité et la sécurité des soins. Ils n'ont pas de temps de repos et mettent en avant une absence de Qualité de Vie au Travail,
· Ils souhaitent une autonomie médicale notamment sur les lits et une bien meilleure fluidité avec les affaires médicales qui doit être plus claire, précise et réactive !
· Ils souhaitent obtenir des primes, une chambre de garde, une valorisation de leur charge de travail croissante, une équité dans cette charge de travail, un support IDE aux astreintes de pédopsychiatrie, une prise en compte de leurs déplacements,
· Point positif accordé sur la formation continue.


La priorité sera donnée à écrire une politique de recrutement médical, à clarifier le statut et les émoluments et à une réflexion sur la charge de travail.
L'assistance attend de voir, elle est d'accord avec la politique mais il n'y a rien pour se réjouir.

La Directrice met en avant que beaucoup de choses sont lancées. L'évolution sur l'intégration des médecins dans le logiciel Chronos (qui permettra le paiement d'heures supplémentaires entre autres) devrait intervenir au premier trimestre 2023 et une salle leur sera allouée d'ici la fin d'année.
 
Les médecins présents remettent en cause les intentions de la Direction. Ils s'insurgent du mail reçu par l'ensemble de leur communauté, 2 jours après une réunion attractivité. Mail faisant la proposition alléchante de postes sur Ravenel (payés 2 fois plus, repas et trajet remboursés). Ils alertent et dénoncent le fait que s’ils acceptent, ceci entraînera une augmentation de la charge de travail sur le CPN pour ceux qui resteront.
Ils sont choqués et des chefs de services se demandent comment ils vont garder leurs personnels ?! D'autant plus que sur le CPN, pourtant en direction commune avec Ravenel, toute leurs demandes de valorisation de leur charge d'activité sont refusées. Un beau paradoxe et une belle inégalité de traitement.
Les médecins expriment une urgence que la Direction doit prendre conscience, « Il y a le feu ! ». Pour eux, la forme et le fond de ce mail est totalement inacceptable.
 
Ils rappellent qu’en 1 an, 27 médecins sur 100 ont quitté l'établissement. C'est la crise !!!
Ils expriment une grande fatigue et mettent en avant que si d'autre médecins partaient, cela devrait engendrer une fermeture d'unité au CPN !
Travailler à Nancy n'est plus attractif selon eux.
Ils interrogent la Direction sur où sont placées les limites : risques d’erreur, burnout, ... ?
Et pourtant les autres départements envoient des patients chez nous, cet été les médecins avaient entre 60 et 70 lits à gérer !!!

 
Le point fait sur l'UHSA ne leur a pas remonté le moral. Le peu de projection et de réponses de la part de la Direction les inquiètent. Ils déplorent de ne même pas avoir reçu une information officielle sur le départ de l'ensemble des médecins de l’UHSA.
Il faudra l’intervention de la CGT pour que la Direction finisse par leur dire que si personne n'était recruté sur l’UHSA, cette activité médicale serait alors reprise par ceux présents ...
 
La CGT a souligné que les médecins ne sont pas mieux traités que les paramédicaux qui entendent en permanence qu'ils doivent être solidaires, résilients et ne pas résister sous peine de souffrir...
 
Puis, la CME enchaîne sur la présentation lunaire de Mr KUBOT concernant la création d'une unité résidentielle pour adultes autistes sur le site de la MAS Michelet (Haut-du-Lièvre), en partenariat avec l'AEIM.
Il s’agit d’une unité de 6 places ... pour tout le Grand Est, il y aura à terme 10 unités de ce type sur la France.
La Direction se targue d'être dans les 3 premiers sites à ouvrir et de posséder 8 voix sur 15 à la commission d'admission !
Un chef de pôle s'offusquera d'apprendre l'existence de ce projet une semaine avant la CME et d'avoir dû aller chercher les informations lui-même. Et ce alors que ses services seront les premiers concernés s’il y a une hospitalisation de ces futurs résidents !
Les médecins interrogent donc sur le protocole, sur qui gèrera les temps médicaux et paramédicaux, sur les moyens humains ???
Est-ce qu'un lien a été fait avec ETTED, sur quel budget, ... ?
 
Monsieur KUBOT répond que pour le moment, les questions opérationnelles n'ont pas été traitées, tout comme les moyens, il n'y a pas de convention encore établie à ce jour.
Il met en avant que ce projet a suscité une telle euphorie, qu'ils ne pensent pas à l'échec et à de possibles hospitalisations.
Très beau projet mais « non réfléchi », « hors sol », « hors réalité de terrain », « présentation surréaliste ». Les qualificatifs ont fusé.
Résultat : refus de donner un avis par l'assemblée qui reproche que ceci s'est déjà déroulé de la même manière par le passé sur un projet similaire à Lunéville...
 
France Dépression et Espoir 54 viennent ensuite promouvoir leur action et souhaitent passer dans les services à la rencontre des patients pour leur proposer des activités (jeux de société, balades à l'arbre à livres...) et ainsi les aider à sortir de la solitude.
Approuvée par l'Assemblée.
 
Présentation de Vigiteens (annexe à VIGILANS) qui suscitera un énorme étonnement de la communauté médicale ne pas recevoir de demandes de formations sur la prise en charge du suicide alors que le CPN a 30 agents formés pour être formateurs !!!!
 
Présentation du Projet du programme Bref : aide aux aidants qui permettrait de remettre un peu de sens au travail.
Pour à l'unanimité
 
Télétravail : pour à l'unanimité.
 
Identification des professionnels : l’assemblée est favorable à une identification de tous les personnels avec nom et première lettre du prénom.
Si problématique avec des patients avec agression sur soignant, les médecins souhaitent une politique d'accompagnement de la part de la Direction du CPN.
 

A retenir de cette CME :
 
Une instance qui ne pourra finir les points à l'ordre du jour tant les débats sur la Qualité de Vie au Travail des médecins ont pris de place.
Une Directrice Générale qui quittera rapidement l’instance, laissant son équipe seule face à la grogne !
Des médecins qui souffrent et attendent une réaction forte de la Direction !
 
L'hémorragie va-t-elle pouvoir être stoppée avant d’atteindre un point de non-retour ?
 
La CGT renouvelle son invitation aux médecins à nous rencontrer pour échanger ensemble et faire converger nos aspirations pour que l’hôpital retrouve ses couleurs d’antan, avec des conditions de travail dignes de ce nom et une qualité des soins à la hauteur des enjeux.

 

 
Rédaction CGT du CPN  |  10/17/2022 10:43:11 AM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN