Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   6/21/2018     10h01    Flux RSS   
   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - ... 1314 -  
 
 CGT - 22 mai 2018 - grève - CPN - fonction - publique - NANCY
 

22 mai 2018

Grève dans la fonction publique et rassemblement sur NANCY


Le 22 mai 2018, les fonctionnaires sont appelés à faire grève à l’appel de la CGT et d’autres centrales syndicales, pour défendre les services publics et exiger plus de reconnaissance du gouvernement envers les fonctionnaires.
Rendez-vous pour manifester porte Ste Catherine à NANCY à 14h30 puis rassemblement festif devant la gare à partir de 16h30.


Cette nouvelle journée d’action syndicale est très importante au vu de la gravité des attaques portées par le gouvernement :

  •  Gel du point d’indice,
  •  Instauration d’une prime au mérite en remplacement de notre prime de service actuelle,
  •  Blocage des carrières suite au PPCR et au retard pris dans la publication de certains textes,
  •  Facilitation et recours massifs aux contractuels pour remplacer les fonctionnaires partant en retraite,
  •  Nouvelles coupes budgétaires dans les établissements de santé (économies recherchées à hauteur de plus d’1 milliard d’euros sur la masse salariale dans les hôpitaux ces prochaines années, …),
  •  Déni de la pénibilité et de nos conditions de travail par nos ministres,
  •  Annonce d’une remise en cause des prestations maladie et retraite servies par le CGOS,
  •  Projet de réforme des retraites visant à revenir à la fois sur le mode de calcul de nos retraites (retraites par points, suppression du calcul du montant de la pension sur les 6 derniers mois, …) et sur la gestion par la CNRACL (remplacée par un opérateur privé issu des grands groupes d’assurances).

Au CPN, les effets de cette politique de casse de l’hôpital public sont concrets :

  •  Manque de personnels dans tous les services,
  •  Souffrance au travail, démissions, burn-out, et parfois suicide, …,
  •  Maintien des projets de fermeture de lits et de services,
  •  Résignation de la Direction et de la CME devant les péréquations et mises en déficit du CPN appliquées par l’Agence Régionale de Santé,
  •  Absence de réaction de la Direction pour éviter l’implantation de la clinique privée de psychiatrie à TOUL (permis de construire affiché) qui va pourtant avoir des conséquences d’ici 1 an ou 2 sur notre organisation de travail et nos prises en charge,
  •  Choix d’une délégation de service public de la crèche du personnel à compter du 1er janvier 2019 à un prestataire privé ou associatif, avec transfert des agents publics et impact sur les conditions d’accueil des enfants,
  •  Mutualisation de services dans le cadre du GHT (Blanchisserie, achats, formation, informatique, …) et progressivement, mise sous tutelle du CHU de NANCY.

De partout, la colère gronde mais le Président MACRON reste sourd !
Pendant combien de temps encore alors qu’ailleurs, comme en Allemagne (souvent citée en modèle par nos politiques), les fonctionnaires ont gagné par la mobilisation une augmentation de salaires de 7% ?
Alors, tous dans la rue, mardi 22 mai 2018 à partir de 14h30, porte Ste Catherine à NANCY ! Nous pouvons et nous allons gagner !

Rédaction CGT du CPN  |  5/17/2018 9:45:10 AM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN
plan du site mentions légales louboutin femme en ligne contact