Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   8/12/2020     11h48    Flux RSS   
   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - ... 1633 -  
 
 Ségur - santé - CGT - CPN - USD54 - analyse - accord - juillet 2020
 

Accord salarial Ségur de la Santé

Imposture et trahison

Pour mémoire, lors de son discours à Mulhouse le 25 mars dernier, le Président Macron annonçait la mise en place d'un "plan massif d'investissement et de revalorisation de l'ensemble des carrières" pour l'hôpital, une fois la crise du coronavirus passée. Le président promettait d'être "au rendez-vous de ce que nous devons, au-delà de cette reconnaissance et du respect""Cette réponse sera profonde et dans la durée"
 
Une arnaque de prime COVID et des semaines de Ségur plus tard :


Nos revendications :

  • une augmentation de 300 € net/mois         

  • pour tous les professionnels de la santé et de l’action sociale        

  • une revalorisation des grilles indiciaires pour tous les métiers 

  • un plan de formation et 100 000 embauches pour l’hôpital (+ 200 000 pour les EHPAD)      

Le projet d’accord :

  • 90 € en septembre 2020 (versés en janvier 2021 avec effet rétroactif)

  • 93 € en mars 2021

  • uniquement pour la fonction publique hospitalière et la santé privée (au passage, le privé lucratif reçoit 1,7 milliard à distribuer à sa guise, les actionnaires jubilent !) 

  • revalorisation seulement pour les  soignants et médico-techniques (environ 35 € par mois) + un doublement des ratios d’avancement de grade

  • 7 500 postes supplémentaires (2 postes par hôpital !) mais rien sur l’arrêt des suppressions de postes déjà actées (1 000 pour le CHRU de NANCY !)

​Ces revendications scandées et reprises à maintes reprises par l’intersyndicale lors des dernières manifestations n’auront pas tenu bien longtemps puisque les syndicats CFDT, FO et l’UNSA ont annoncé qu’ils signeraient l’accord proposé !
 
Pourtant, cet accord déjà bien en deçà des revendications des professionnels, contient d’autres mesures indissociables et beaucoup plus controversées, voire néfastes :

  • un bonus individualisé versé chaque année en remplacement de la prime de service, sorte de prime au mérite calculée selon les appréciations de l’agent dans le cadre de son entretien professionnel (suppression de la note en 2021),

  • le développement de l’intéressement collectif pour gratifier les agents qui s’engagent dans des projets innovants (restructuration, réorganisation, , …),

  • le développement accéléré des pratiques avancées (c’est-à-dire reconnaître par exemple à un infirmier la possibilité de réaliser des actes médicaux mais sans le payer beaucoup plus, ….)

  • l’incitation à mettre en place des accords locaux dans lesquels chaque établissement pourra fixer son organisation dérogatoire par service (12 h voire 13 h par jour, semaines de 48 ou 60 h,, …), en responsabilisant les agents dans l’auto-gestion des plannings et des effectifs nécessaires,

  • la revalorisation des 5 premières heures sup mensuelles mais surtout, une innovation en la possibilité de contractualiser le nombre d’heures sup que vous serez prêts à réaliser (le fameux « travailler plus pour gagner plus »),

La CGT maintient donc son appel à la mobilisation et invite chacun à partager largement ce document et à en parler entre vous. La CGT ne renoncera pas et ne reniera pas les engagements qu’elle a pris auprès des professionnels de défendre jusqu’au bout les revendications construites avec eux depuis bientôt 2 ans : 

  • L’augmentation de la valeur du point d’indice et le rattrapage immédiat à hauteur de 20%, ainsi qu’une augmentation immédiate d’au moins 300 € pour tous les agents hospitaliers et les salariés du privé, du social et médicosocial,

  • Une hausse significative de nos budgets pour tous les établissements,

  • Un vaste plan de formation et d’embauches,

  • L’arrêt de tous les plans de suppressions de postes et de fermetures de lits (ex : 1 000 postes et 174 lits au CHRU de NANCY)

  • L’arrêt des plans d’austérité touchant les établissements périphériques (ex : le sous-financement d’1,4 million d’euros au CH de Toul qui supprime entre autres la permanence des soins la nuit en chirurgie, …)

  • Un financement pérenne et solidaire de la prise en charge de la perte de l’autonomie dans le cadre de la branche maladie de la Sécurité Sociale, une revalorisation des salaires et la mise en place du ratio 1 soignant / 1 résident dans les EHPAD, …
     

TOUS ENSEMBLE, LUTTONS POUR GAGNER PLUS !!!






  
Rédaction CGT du CPN  |  7/11/2020 3:21:25 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN