Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   10/21/2021     15h47    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - ... 102 -  
 
 CGT - CPN - pass sanitaire - restriction - accès - patients - CME
 

Pass sanitaire et restriction accès aux soins

La CGT interpelle la CME

Laxou, le 30 juillet 2021

Madame la Présidente, Docteurs,
 
Par mail du jeudi 29 juillet, la Directrice du CPN nous a fait parvenir un tableau Excel exposant les mesures de restrictions d’accès aux soins et à l’exercice professionnel qui seront mises en place au CPN progressivement à compter de la promulgation de la loi attendue le 9 août prochain.
La CGT, depuis les annonces du Président de la République, a communiqué sa position : convaincre sans contraindre !
Or, dans l’état actuel de la proposition de loi adoptée par la Commission Mixte Paritaire du Parlement le 25 juillet 2021, nous dénonçons les dangers et les dérives de la mise en œuvre du pass sanitaire au sein de l’hôpital public !


De nombreuses problématiques se font jour et sont de nature à aggraver les risques psychosociaux chez les professionnels du CPN : conflit de valeurs, tri des patients, majoration des risques de violence et d’agression par les usagers, fragilisation des collectifs de travail, manque de personnels au sein des équipes, exclusion des personnels non-vaccinés, sanctions, discriminations, ....
L’organisation des soins qui se dessine est également de nature à restreindre de manière inadmissible l’accès aux soins mais aussi à générer de possibles ruptures de soins chez nos patients suivis en ambulatoire.
L’ennemi devrait être la COVID, pas les professionnels ou les patients !
Pour la CGT, il n’appartient ni aux paramédicaux ni aux médecins de jouer un rôle de policier / videur pour refuser l’accès à des patients en souffrance, surtout en cette période de crise.

 
Nous souhaiterions connaître l’avis de la CME sur ces mesures qui heurtent d’autant plus à la lecture du serment d’Hippocrate : “Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.
Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.
Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité ». 

 
Dans l’attente et restant à votre disposition pour échanger de vive voix, veuillez agréer, Madame la Présidente, Docteurs, l’expression de nos salutations respectueuses.
 
Les représentants des personnels au CHSCT
Emmanuel FLACHAT                    Jacques BRIMONT                         Amélie DRIGET

Rédaction CGT du CPN  |  7/31/2021 10:51:05 AM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN