Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   9/27/2022     22h43    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - ... 180 -  
 
 CHSCT - CGT - CPN
 

CHSCT DU 25 JANVIER 2011

LE COMPTE-RENDU DE LA CGT


ORDRE DU JOUR :

1°) PAPRIPACT
2°) Actes de violence sur 2010
3°) Accidents du travail 4ème trimestre 2010 
4°) CLACT
5°) Blanchisserie
6°) Bionettoyage
7°) Automate de la pharmacie



PAPRIPACT (Programme d’actions et d’amélioration des conditions de travail)
 
La CGT a stipulé une fois de plus que les correspondants responsables du recensement des risques pour le document unique n’étaient pas des professionnels qualifiés pour cette activité.
 
Malgré leur bonne volonté et leur investissement dans cette mission, la priorisation dans la cotation des risques est variable d’un correspondant à un autre au vu de sa fonction première (certains sont soignants d’autres administratifs ou techniques…).
 
A titre d’exemple le risque de violence –contact avec malade agité- sera davantage pris en compte et approfondi par un soignant confronté à ce problème au quotidien que par un correspondant non soignant.
 
La CGT participera aux groupes de travail mais uniquement dans le but de faire entendre sa voix et d’imposer les réelles priorités des agents.

ACTES DE VIOLENCE SUR 2010
 
Nous ne pouvons que constater une augmentation en 2010 des actes de violence envers le personnel.
 
A cela, la Direction nous apporte courbes et graphiques illustrant ce constat.
 
La CGT déplore que ce constat ne reste que constat et qu’aucune action concrète ne soit mise en œuvre.
 
ACCIDENT DE TRAVAIL 4EME TRIMESTRE
 
La CGT regrette que les statistiques données par la médecine du travail ne permettent pas une analyse détaillée de la situation.
 
CLACT (Contrats Locaux d’Amélioration des Conditions de Travail)
 
Les 3 organisations syndicales se sont engagées à faire des propositions écrites pour l’élaboration du CLACT.
 
La CGT réaffirme comme lors du précédent CHSCT que ses propositions seront en lien étroit avec les recommandations du cabinet d’expertise EMERGENCES.
 
BLANCHISSERIE
 
La CGT s’inquiète particulièrement du devenir des agents de la blanchisserie.
L’avenir de la blanchisserie est toujours incertain, en effet le rapport définitif de l’audit concernant le devenir de l’activité blanchisserie au CPN n’est toujours pas rendu par le cabinet SCOFOB.
 
De plus, la Direction nous remet en séance le détail des travaux à réaliser pour répondre aux non-conformités (chiffrage correspondant et le temps de travail nécessaire à la réalisation des travaux).
 
La CGT déplore qu’à ce jour aucun expert judiciaire ne soit nommé dans le cadre de l’enquête sur l’accident.
Cet expert sera chargé d’apporter ses conclusions concernant la réouverture totale du service.
 
La CGT s’engage à faire le maximum pour permettre à nouveau une activité blanchisserie complète le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions possibles.
 
BIONETTOYAGE : NOUVEAU CAHIER DES CHARGES AVEC SIN&STES
 
La CGT a obtenu l’engagement de la Direction de procéder à des ajustements en fonction des besoins et des souhaits des services en lien avec les cadres et les équipes.
 
Par ailleurs, la CGT a rappelé la nécessité de la mise en place dès à présent d’un cahier de suivi des besoins en prestation de bio nettoyage dans chaque service durant la permanence de l’après midi (14h-18h).
 
A la demande de la CGT, un bilan sur les besoins et les réajustements sera fait d’ici 2 mois.
 
AUTOMATE DE LA PHARMACIE
 
Face aux interrogations équipes de soins, la CGT a souhaité mettre à l’ordre du jour du CHSCT la question de la dispensation des médicaments dans le cadre de la mise en place du nouvel automate de la pharmacie.
 
La CGT a interpellé la Direction sur ses responsabilités quant aux risques d’erreurs dans l’administration des médicaments du fait de la difficulté à identifier les comprimés préparés par l’automate.
 
La Direction semble avoir pris la mesure du problème et s’est engagée à investiguer pour sécuriser davantage le circuit du médicament et à donner des réponses concrètes aux salariés.
 
La CGT dénonce aussi la masse de déchets plastiques générés par ce nouveau mode de dispensation.
 
Pas de réponse de la Direction…
Rédaction CGT du CPN  |  1/25/2011 5:19:08 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN