Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   3/22/2019     7h34    Flux RSS   
   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - ... 1442 -  
 
 CGT - CHSCT - 11 mars 2019 - CMP Jacquard - VANDOEUVRE - CPN
 

CHSCT du 11 mars 2019 sur la situation au CMP Jacquard

Le compte rendu de la CGT


Les représentants CGT au CHSCT ont été interpellés par les agents du CMP Jacquard au vu de leurs difficultés à peine quelques mois après l’ouverture dans cette structure.
Une rencontre a été donc été organisée le 22 janvier 2019 au cours de laquelle les professionnels du CMP Jacquard ont pu nous faire part dans le détail de leurs préoccupations et des dysfonctionnements.

Au vu de la situation, la CGT du CPN a jugé important de solliciter le Directeur du CPN pour organiser un CHSCT spécifique et répondre ainsi aux attentes légitimes des agents.
Le 11 mars 2019 se tenait ce CHSCT :


La CGT rappelle d’entrée que les agents rencontrés à nouveau le 8 mars sont particulièrement volontaires et motivés mais qu’ils sont empêchés de travailler par une organisation totalement défaillante.

Les difficultés sont ensuite évoquées les unes après les autres :

Manque d’information sur les modalités d’extension d’horaire et l’ouverture du samedi matin :

Les responsables de la structure présents expliquent que toutes les informations ont été transmises aux équipes qui sont pleinement associées. 
La CGT interpelle la Direction sur le risque majeur pour la sécurité en termes d’extension horaires en soirée et le weekend end. Par ailleurs les effectifs actuels ne semblent pas adaptés pour absorber ces ouvertures supplémentaires.

Défaut de présence médicale :

L’encadrement s’étonne et chiffres à l’appui déclare qu’une présence médicale entre 2 et 5 médecins est effective à part peut être un cas exceptionnel sur une demi  journée.

Manque de bureaux et d’ordinateurs :

L’encadrement reconnait que la planification de l’occupation des bureaux peut s’avérer chronophage mais nie le manque de bureau et d’ordinateurs ; il demande du temps pour s’organiser et précise être en phase de construction avec les équipes.
Tout devrait s’arranger avec l’arrivée d’une nouvelle cadre prochainement …
Quant aux postes informatiques l’équipe disposerait de 29 ordinateurs pour 32 ETP, bien au-delà des standards du CPN en CMP à 1 poste pour 2 ETP !!?

Problème de connexion internet et téléphone :

Tout serait réglé d’après l’ingénieur responsable des services techniques avec quelques améliorations à venir mais la situation ne pose plus de difficultés particulières.
Il explique également que les soucis sont liés au changement de projet initial, il y a un CMP de plus qui a rejoint Jacquard. Ce n’était pas prévu !!!!
L’encadrement par contre reconnait que l’informatique et le téléphone est encore problématique.
La CGT s’étonne et affirme une toute autre réalité issue du terrain ! Elle détaille les difficultés pour les agents de proposer un RDV aux patients et alerte sur les risques d’erreurs médico-légales liées au fait de ne pas pouvoir vérifier les prescriptions des injections retard.
La CGT propose que les infirmiers sollicitent directement le médecin pour leur confirmer par écrit le médicament et le dosage prescrit.

Management et ENNOV :

L’encadrement ne nie pas les souffrances de l’équipe, il estime que la parole est libérée lors des réunions.
Il faut leur laisser du temps pour construire. La cadre estime être dans l’accompagnement.
La CGT dénonce ces pratiques, ce n’est pas à l’équipe de porter cette responsabilité, ceci est source de RPS.
La CGT alerte sur les réprimandes  et les coups de colère du Chef de Pôle aux agents « osant » faisant des ENNOV…

Formation et activités thérapeutiques :

Une fois encore l’encadrement nie la réalité de terrain et affirme que les activités sont en place.
Il n’a jamais été dit que le personnel était trop formé. Celui-ci bénéficie du plan de formation continue comme les autres.
Les propos de la Cadre supérieur de Pole ; concernant les besoins de formations ont sans doute été mal interprétés par l’équipe. De plus un ergothérapeute va arriver…

Effectifs :

En ce qui concerne l’activité et notamment l’afflux massif de nouvelles demandes, l’encadrement minimise la situation et estime que ceci est dû à la société qui va mal !!!
Pour ce qui est des effectifs minimums et de fonctionnements, la Direction des Soins et l’encadrement supérieur estiment être dans leur bon droit.
Cette dernière ne comprend  pas et aurait souhaité que les agents aillent la voir s’ils n’avaient pas compris.
Elle affirme qu’il est faux de dire que les agents iront remplacer en intra durant les vacances.
Elle reprécise les effectifs à savoir 12 agents sur 20  pendant les grandes vacances et 10 agents sur 20 pendant les petites vacances.
La CGT s’étonne et demande d’où sort cette règle, elle rappelle que les effectifs ne sont toujours pas validés sur le CPN depuis 2012 !!!!
La Direction des Soins explique qu’elle pourrait être plus « méchante » pour les petites vacances…
En ce qui concerne les patients « perdus » des anciens CMP, le médecin nous dit qu’il y en a moins que ce qu’il avait pensé.
La CGT pointe également l’explosion de l’activité à l’UAUP notamment des patients de Médreville (renouvellement d’ordonnance ou consultation…) sans réaction particulière des acteurs autour de la table…

Accessibilité des locaux/flux massif de patients en salle d’attente, générant de l’anxiété :

Selon l’ingénieur responsable des services techniques en ce qui concerne les arrêts de bus, les trottoirs et l’accessibilité, il n’y a aucun problème.
Tout est sous contrôle.
De plus, le site est très bien desservi en termes de bus…
Le médecin présent reconnait toutefois à l’ouverture à 9h, il y a un flux important de patients mais comme dans n’importe quel CMP et que la salle d’attente n’est jamais trop remplie.

Les représentants du service dialoguent longuement sur les ressentis de l’équipe qui sont visiblement très différents de leur réalité. Ils se veulent constructifs et font tout pour qu’une organisation du travail convenable soit mise en place.

Les représentants CGT estiment que c’est inacceptable de mettre en place un projet sans aucune organisation de travail ni projet médical.

La Direction du CPN travaille comme d’habitude à l’inverse, elle remplit un nouveau bâtiment de personnels et une fois l’équipe en place, on se demande comment cela va fonctionner !!!
Le volet RPS est une fois de plus totalement occulté et démontre bien le peu d’estime pour les personnels.
Ils avaient pourtant été pointés du doigt bien avant la réorganisation du fait du manque flagrant d’organisation.

Devant le déni et l’absence de prise de conscience de la réalité des responsables du service, les représentants CGT décident de faire passer au vote une inspection CHSCT de la structure adultes destinée à permettre à tous les acteurs de disposer du même diagnostic, point de départ indispensable pour pouvoir trouver des pistes d’amélioration .

Rédaction CGT du CPN  |  3/18/2019 2:02:37 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN