Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   4/14/2021     10h35    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - ... 8 -  
 
 conseil de surveillance - CGT - CPN - 19 décembre 2019
 

Conseil de surveillance du 19 décembre 2019

Le compte rendu de la CGT du CPN

Le dernier conseil de surveillance de l’année est encore peu fourni, peu de représentants présents.
Des points habituels sont évoqués comme l’EPRD (budget prévisionnel), l’auto satisfaction de la Direction sur le transfert de l’addictologie, la fermeture prochaine d’UNITED, etc…
On comprend pourquoi cela n’attire plus les foules, c’est ennuyeux, désolant, au mieux amusant !


Une satisfaction cependant : pour la première fois depuis son élection à la présidence de cette instance, Madame Silvestri lira une motion en faveur du personnel avec dans sa voix une conviction qui est parue sincère (voir ci-dessous)
De cette lecture, s’en suivra un vote pour l’annexer au PV et acter son envoi auprès de l’Agence Régionale de Santé, de Madame Buzyn et de Monsieur Macron.
C’est historique, les membres de cette instance invités à se prononcer d’habitude pour l’austérité (les fermetures de lits, la baisse d’offre de soins qui poussent médecins et paramédicaux à partir) sont aussi d’accord pour reconnaitre la grande souffrance du personnel !!!
C’est une nouvelle historique qui porte l’espoir : plus habitués à se résigner et constater la destruction de l’hôpital public sans jamais oser exprimer une opposition, les membres de conseil de surveillance ont tous voté POUR la diffusion de cette motion !

Notre bon Directeur a bien tenté de semer un doute dans les esprits, mais sans succès. La motion a été votée et sera bien envoyée à l’ARS et au gouvernement !
Celle-ci émane personnellement de la Vice-Présidente du conseil départemental de Meurthe et Moselle, ce qui n’est pas rien.

La CGT n’est pas étrangère à cette démarche puisqu’il s’agissait d’un engagement pris suite à notre entrevue au Conseil Départemental lors de la manifestation de l’USD CGT 54 le 14 novembre 2019 (cf gazette novembre décembre 2019)
Quand même le Conseil de Surveillance rejoint certaines positions de la CGT, on peut légitimement penser que la situation urge et que la CGT était dans le vrai !!!


Dans ces temps obscurs où règne au CPN une certaine dictature des idées orchestrée par la Direction, ses chefs de pôle et leurs lieutenants, la résistance n’est pas morte !
Nous espérons désormais que tous ces décideurs dans leur tour d’ivoire prendront d’un peu moins haut les revendications des personnels !
La CGT, historiquement en lutte pour préserver des soins humains au service de l’humain, reste à vos cotés pour porter ce message de reconnaissance et d’espoir pour changer ce système qui s’accommode depuis trop longtemps de l’odeur rance de la pensée capitaliste du soin.

Motion de soutien aux personnels de santé adopté à l'unanimité par le Conseil de Surveillance du CPN :

 Depuis plusieurs mois, l’hôpital public connait une crise inédite. Débutée dans les services d’urgences, la mobilisation s’est étendue progressivement à l’ensemble des personnels des établissements sanitaires, sociaux et médico- sociaux publics.
Inquiets de la dégradation des conditions de prises en charge des patients, fatigués par leurs conditions de travail, les professionnels de santé alertent le Gouvernement sur l’urgence à prendre des mesures fortes.
La forte mobilisation autour de la question de l’avenir de la santé a amené le Premier Ministre à faire une liste de propositions.
Ces annonces sont très loin de répondre aux attentes des personnels et de l’enjeu global : sauver l’Hôpital Public et notre système de santé.

Constatant la fermeture de 5000 lits lors des dernières années, due essentiellement à une logique de rentabilité qui n’a pas sa place dans l’Hôpital Public,
Constatant le manque d’effectif face à une charge de soins qui a augmenté pour les personnels,
Constatant le gel des salaires qui perdure depuis trop longtemps et qui participe au manque d’attractivité des emplois des personnels hospitaliers (En France, le salaire des infirmiers est à la 26ème position sur 29 pays de l’OCDE)
Constatant les politiques d’austérité menées en direction de l’Hôpital public, comme cela peut être le cas pour le CHU Nancy Brabois, participant au cercle vicieux de la pénurie : manque de moyens et de personnels, aggravation des conditions de travail, fermeture de lits ou d’unités faute de personnel, conduisant à une dégradation de la qualité et de la sécurité des soins.

Le conseil de surveillance du centre psychothérapique de Nancy, profondément attaché à la sauvegarde de notre système public de santé, basé sur la solidarité nationale, et au maintien d’un hôpital public de qualité, tant pour les patients et que pour les personnels,
Demande que le Gouvernement fournisse des moyens à la hauteur de l’enjeu : le plan d’urgence pour l’hôpital public présenté le 20 novembre dernier ne fait pas l’unanimité chez les partenaires sociaux réunis en intersyndicale et en collectifs. Ce financement doit passer par des budgets supplémentaires importants et non se limiter à des redéploiements de financements existant, en renforçant des moyens financiers pour les établissements par une revalorisation de l’ONDAM
Demande que les logiques de financement de l’hôpital ne soient plus guidées par la rentabilité pour l’établissement, mais bien par la réponse aux besoins de la population, dans un souci d’égalité de prise en charge pour la population et le juste soin pour le malade
Demande une revalorisation significative des salaires des personnels, en adéquation avec les demandes des partenaires sociaux et des professionnels de santé.
Apporte tout son soutien aux personnels et usagers attachés à un service public de grande qualité et accessible à tous.

Rédaction CGT du CPN  |  2/25/2020 10:13:30 AM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN