Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   8/19/2022     19h28    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 ... - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - ... 862 -  
 
 CGT - CPN - hôpital - privé - complicité - management - casse
 

Quand tout sera privé

La CGT du CPN ne cesse d’interpeller sur la destruction de l’Hôpital Public et de demander un changement de cap salutaire.
Ainsi, le 24 mars 2022, la CGT interpellait par une motion les élus politiques siégeant au Conseil de Surveillance ... sans malheureusement susciter trop d’indignation.
Le 29 avril 2022, la CGT était reçue par la Direction de l’Agence Régionale de Santé Grand Est pour évoquer l’ouverture de la clinique privée mais surtout le management et les difficultés du CPN.
L’ARS nous a confirmé recevoir notre Directrice très régulièrement par rapport à ce qui se passait au CPN ... (dont acte)


Mais pire, l’ARS nous a informés que la clinique ORPEA CLINEA de Toul travaillait avec la Direction du CPN pour « coordonner un parcours patient complémentaire » !?
Devant notre indignation, il nous a même été confirmé l’ouverture prochaine d’un Hôpital de Jour CLINEA à Essey-lès-Nancy !!!
Pour ces sites (Toul et Essey), la Commission Spécialisée de l’Organisation des Soins de l’ARS a ainsi octroyé une autorisation au privé lucratif pour 2 raisons simples :
• la fermeture de lits, de CMP et de places d’HJ dans le secteur public,
• l’absence d’offres publiques ou de projets alternatifs déposés en CSOS par le CPN en 2015 (sous M.BAROU) et en 2020 (sous Mme DESCHAMPS) !!!


La CGT dénonce, encore une fois, le double-jeu de nos dirigeants qui, en accompagnant les politiques d’austérité, participent grandement à l’émergence de structures privées qui prospèrent tranquillement sur les cendres de l’Hôpital Public.
Il y a donc de quoi être interpellés quand pour les remercier du « travail accompli », certains directeurs se voient octroyer des médailles au moment de leur départ en retraite.
La CGT l’a suffisamment dénoncé du temps de notre ancien directeur (médaille de l’ordre national du mérite malgré la fermeture de nombreuses structures et lits). Plus récemment, sans susciter le moindre remous, c’est le directeur général de notre grand voisin CHRU et accessoirement Président de notre GHT, qui a reçu l’insigne de chevalier de la légion d’honneur !
Pour quel bilan ? 600 postes supprimés et 300 lits fermés / des RTT supprimés aux agents, ... !!!

Alors quand pour accélérer la casse, on voit s’installer un mode de management directement inspiré du privé et de la start-up nation, chère à Macron, il faut le dénoncer avec force.
Nous ne voulons pas de ce management par la bienveillance superficiel ni de cette pathétique qualité de vie au travail que la Direction tente de nous imposer !
Nous rejetons leurs modes d’organisation du travail : lean-management, flexibilisation du travail, prime au mérite et intéressement collectif, ... !
Nous refusons ces indicateurs d’activité et ces protocoles « qualité » uniquement destinés à installer la tarification à l’activité en psychiatrie qui va nous torpiller ! 

Rédaction CGT du CPN  |  7/7/2022 10:04:44 AM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN