Magazine Centre Psycothérapique de Nancy gratuit - Cent pour cent Centre Psycothérapique de Nancy
Infos Centre Psycothérapique de Nancy
 
  Rechercher dans le site de la CGT du CPN :          
   8/17/2022     0h29    Flux RSS   
Adresse - Téléphone - Permanence
Membre de la CGT du CPN ?
  login :   
  mdp :   
 - s'inscrire -   
 
  - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - ... 12 -  
 
 CGT - CPN - conseil de surveillance - Présidente - 2022
 

Rencontre nouvelle Présidente du Conseil de Surveillance

le 12 janvier 2022

A la demande de la CGT du CPN, Madame LUPO, nouvelle présidente du conseil de surveillance (aussi vice-Présidente du Conseil Départemental et élue politique) avait invité les organisations syndicales à venir débattre de la situation de notre hôpital. La rencontre s’est déroulée dans la prestigieuse salle Lesure du CPN, le 12 janvier 2022.


Chaque organisation syndicale était reçue séparément.
La CGT a eu l’honneur de clôturer les débats en passant la dernière. A sa grande surprise, elle a pu constater à son arrivée que l’organisation syndicale qui nous précédait venait d’échanger avec la Présidente mais accompagnée des 4 plus grands directeurs de l’hôpital !?
En effet, la directrice générale, la directrice de site, le DRH et le DSO étaient aussi autour de la table !!! La CGT respecte le choix de chacun mais dans un souci d’indépendance et pour permettre des débats sereins sans intervention de ces directeurs souvent habiles pour flouter le paysage, a demandé à ce que ces directeurs sortent de la salle.

Pensant pouvoir dans la continuité des choses, rester et mettre leur grain de sel, ces directeurs ont péniblement consenti à se lever et à quitter la salle, visiblement vexés.

La CGT du CPN reste un syndicat et non un partenaire social !!!
Elle participe et siège aux instances de l’hôpital avec la Direction car la CGT honore les mandats que les électeurs lui ont donnés. Pour autant, il n’est pas envisageable pour elle de laisser place à une certaine forme de collaboration ou de collusion avec la Direction !
La CGT défend les salariés face à ces directeurs d’hôpitaux connus plus pour leurs choix de rigueur, de rationalisation et de management autoritaire que pour leur bienveillance et leur soutien aux équipes.
La CGT du CPN n’a donc aucun intérêt à leur laisser la moindre place dans les débats surtout lorsque la Direction n’est pas conviée.

Cela pourra en choquer certains, c’est pour cela qu’il existe d’autres syndicats. Chacun a le droit de choisir ce qui lui convient.

 

Le jour où les directions des hôpitaux publics choisiront de protéger leurs agents, de défendre une offre de soins à la hauteur des besoins, d’améliorer au mieux les conditions de travail de tous, de reconnaitre le travail de gens de terrain, de donner du sens au travail accompli, il sera alors possible d’envisager un vrai dialogue « partenarial ».
Aujourd’hui, au regard de la détresse des agents de l’hôpital public en général et au CPN, il n’en est pas question.
La CGT, libre et indépendante !

Rédaction CGT du CPN  |  4/21/2022 9:58:38 PM

 les commentaires

Cliquez-ici pour être le premier à laisser votre commentaire

ou
en utilisant Facebook!


 
CGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPNCGT du CPN